Qu’est ce que le Blockchain ?

Le Blockchain ou chaîne de blocks est une technologie créée en parallèle de la monnaie numérique, le fameux Bitcoin (monnaie virtuelle ne dépendant pas d’une institution, d’un état). Grâce à cette technologie, toutes les transactions effectuées entre un vendeur et un acheteur utilisant le Bitcoin comme moyen de paiement, sont sécurisées et tracées en plus d’être cryptées, sans passer par un tier confiance (banque notamment).

Je vais donc essayer de vulgariser le plus possible sans rentrer dans l’ADN même du Blockchain.

1 – La notion de transaction est importante, imaginez que votre compte en banque soit presque en négatif et que vous aillez besoin de faire un achat important. Vous décidez de le réprovisionner depuis un autre compte ou une épargne afin de faire cet achat, puis vous déclenchez l’achat. Il y a deux transactions, la première pour alimenter votre compte, la deuxième pour l’achat. Chronologiquement la première transaction doit avoir lieu avant la seconde sinon vous êtes à découvert durant un moment. Si cet exemple est simpliste, imaginez à l’échelle mondiale si toutes les transactions financières étaient traitées de façon anarchique sans chronologie et contrôle. Le ou les serveurs informatique de votre banque, reçoit donc des milliers de transactions qui sont traitées chronologiquement en série, et si une transaction pose problème, toutes les transactions suivantes sont bloquées. Rassurez vous, les systèmes permettent une analyse et automatisation de déblocage (incident de paiement carte bancaire par exemple).

2 – La base de données est le deuxième maillon de cette technologie. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une base de données, pour être simple, il s’agit d’un réceptacle contitué comme une grille (des colonnes, et des lignes), par exemple, la première colonne peut comprendre les noms et la seconde colonne les prénoms, chaque ligne a donc dans une case un nom et un prénom dans la seconde case (appelé un champs). Lorsque j’interroge cette base, je demande tous les prénoms commençant par C et la base va me renvoyer le résultat avec les prénoms Cxxxx et différents noms de famille.

La plupart des bases de données sont dites centralisées, c’est à dire sur un système informatique, les utilisateurs interrogent et/ou alimentent la base à distance depuis une entreprise ou par Internet (votre compte bancaire est installé sur une base de données). Pour des problèmes de performances et de sécurité, une base de données peut être répartie sur plusieurs systèmes, ce qui peut impliquer une interrogation sur plusieurs bases simultanément, par conséquent, une vérification de cohérence est effectuée entre les bases.

La technologie Blockchain utilise une base de données répartie, ce qui veut dire que s’il y a tentative de piratage ou de fraude, le fraudeur devra pirater l’ensemble des bases (appelé noeud) sur l’ensemble des systèmes répartie sur une chaîne pouvant être sur plusieurs endroits, sachant que les flux entre chaque noeud est crypté. A ce jour aucun piratage de ce type n’a été fructueux.

Les transactions quant à elles, sont lisibles tout au long de la chaine, elles sont incrémentées entre chaque noeud, ainsi on peut vérifier l’historique et la cohérence de ces transactions sans pouvoir falsifier ses écritures, il est impossible par exemple de vendre le même produit à deux acheteurs par exemple.

Si vous suivez toujours, le couple base répartie et transaction semble rendre cette technologie très sécurisé non seulement parce qu’il est quasi impossible de pirater l’ensemble des bases de données, de plus il faudrait laisser une trace de transaction pour qu’il est cohérence, depuis l’ensemble de la chaîne.

La technologie Blockchain commence a étre adopté par certaines entreprises, notamment grâce à la traçabilité des transactions. Autre intérêt, il n’y a plus besoin intermédiaire, les tiers confiance, cela veut dire que vous pouvez acheter un produit, un service directement au vendeur.

Quelles applications sont éligibles au Blockchain ?

Il y a plusieurs applications différentes pouvant utiliser ce type de technologie :

Hormis la crypto-monnaie, il existe plusieurs façons d’utiliser le Blockchain autrement que pour des transactions financières

Par exemple, dans l’agro alimentaire, le problème est de pouvoir suivre la traçabilité des produits, de la matière première à la transformation et même au delà jusqu’au consommateur.

Une première grande chaîne de distribution s’intéresse particulièrement à cette technologie et a en projet de proposer par exemple grâce à un QRCode sur le produit, et depuis son Smartphone de connaître l’origine, son contenu, ses dates, … de façon précise et claire et cela sur n’importe quel produit. Aujourd’hui, il faut du temps, de bons yeux et être parfois nutritionniste…

Certaines sociétés servent de tiers confiance (notamment très présentes sur Internet) pour un acheteur et un vendeur, les réservations d’hotel, la réservation de VTC…. car ces sociétés garantissent la transaction financière entre les deux parties et mettent en relation le client à la société de services en prenant un pourcentage au passage. Grâce au Blockchain, ces intermédiaires n’ont plus lieux d’être, car les transactions sont sécurisés et traçable. la fin d’un modèle de type Uber est peut être annoncé.

Un des points noirs des objets connectés est la sécurité (voir article objets connectés), comment puis je être sûr que la chaîne de liaison entre l’objet, Internet, le serveur et mon Smartphone, Tablette ou ordinateur ne soit pas corrompue. Il y a actuellement plusieurs projets pour inclure le Blockchain dans la chaîne de liaison des objets connectés.

Bien sûr la finance et l’assurance n’est pas en reste et surement d’autres applications qui ne vont pas manquer d’apparaître. Est ce la fin pour un certain nombre d’entre nous du manque de confiance pour faire ses achats sur Internet ?…A suivre.

La sécurité déjà détournée ?

Après avoir décrypté cette technologie, peut-on être sûr que celle ci sera à la hauteur de la promesse ? A priori, il semble très difficile de casser cette chaîne.

Vous pouvez gagner de la cryptomonnaie (bitcoin par exemple) en participant à la mise à disposition de votre équipement pour partager sa puissance de calcul. le principe est le minage indispensable dans le blockchain. Le minage permet de calculer les blocks de la chaîne (cryptage, base de donnée répartie et transaction). Mais je vais vite vous faire déchanter pour les candidats pensant trouver un canal de rémunération facile, vous avez moins de chance de gagner de l’argent en mettant à disposition votre équipement qu’au loto. Certaines sociétés se sont spécialisées dans cette discipline en mettant à disposition des milliers de serveurs. Quant à être rentable, cela demande à être observé dans le temps en vue de l’investissement initial et du principe de la cryptomonnaie.

Alors certains hackers ayant une imagination sans limite ont développé un virus qui s’installe sur votre équipement. Son but est uniquement de permettre de “récupérer” la puissance de calcul dans une chaîne de la cryptomonnaie, vous devenez “mineur” sans le savoir. Si votre équipement ralenti fortement avec une ventilation en constante activité, vous pouvez en être victime. Normalement l’anti virus détecte ce genre d’attaque. Le but du hacker est d’infecter un maximum d’équipements particulier et entreprise pour disposer d’un maximum de mineur pour espérer recevoir une rémunération sans investissement.

Cela ne remet pas en cause le principe du blochain, car la cryptomonnaie à besoin du minage (plus précisement de puissance de calcul) et c’est son principe de rémunération qui a donné l’idée de développement du virus. Le blockchain en soit n’est pas piraté.

Si on sort du principe du minage cryptomonnaie, il n’y a pas de risque aujourd’hui de voir un blockchain corrompu, à suivre…